Luigi Rignanese

Photo : Simone Lavoie

Avec cet homme-là, on sait que cela sonnera juste et beau. Ses pensées vont vite. Rires de la vie, émotions des rencontres… On roule à fond sur les chemins merveilleux de ce maı̂tre conteur. Il parcourt les chemins de la déraison, les chemins des verbes qui ne supportent pas l’impératif : croire, aimer, mourir. Conteur-musicien, dans la lignée des troubadours et des giunguliere, il recycle les trésors anciens en respectant le mystère collectif. En collaboration avec le Quatuoraconte, il a exploré à travers deux contes/concerts – Knup et Fatigue –de nouveaux chemins pour narrer des histoires avec des musiques urbaines électriques. Son travail a été soutenu par le Centre national du livre pour deux livres édités chez Huguette Bourchardeau Éditions, et par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Direction régionale des affaires culturelles pour la création de Démerveilles, mise en scène par Nino D’Introna. Il a été accueilli par les Scènes nationales de Narbonne et de Gap, le Café de la Gare (Paris), la plupart des festivals de contes et différents festivals internationaux en Italie, au Brésil, en Algérie, en Belgique, en Suisse, au Sénégal, au Québec, au Canada… Il a composé des musiques pour Les histoires du Pince-Oreille, à France Culture et a participé à un CD du Cor de la Plana et à un autre de Pierre-Jean Gaucher. Il a reçu le prix Mino des Jeunesses musicales de France et de l’Adami, et le prix du Off en 2014.

À voir en spectacle :

X